10 Astuces pour vous aider à traverser le temps des fêtes… si vous êtes en deuil

10 Astuces pour Traverser la Période des Fêtes durant le Deuil

Comment traverser le temps des fêtes… si vous êtes en DEUIL?

La période des fêtes peut être un énorme déclencheur, car vous devez plonger dans l’esprit de Noël avec le magasinage, la popote et les réunions de famille, et cela exercera une énorme pression sur vous. Autour de vous, il y aura beaucoup de gens unis et heureux. Même si vous êtes content pour eux, cela vous ramènera constamment à votre perte.

Cette période, qui devrait être joyeuse, entourée de la famille et des amis, n’est pas une période de l’année facile pour les personnes qui vivent un deuil. Plusieurs me disent vouloir omettre complètement le temps de fêtes, car cela ajoute un stress accablant.

Se préparer à faire face au sentiment de solitude

Être en deuil pendant la période des fêtes nous place bien souvent face à des sentiments de solitude et d’isolement. Il est important de vous parler de cette réalité, alors que vous vous préparez à affronter une période de l’année plus difficile.

La solitude est un sentiment d’inconfort qui survient lorsqu’une personne se sent insatisfaite par rapport à ses relations sociales. La solitude dépendra de ce dont une personne a besoin et de ce qu’elle désire, ce qui est très personnel et varie considérablement d’un individu à l’autre. La solitude se définit par ce qu’une personne veut par opposition à ce qu’elle a. Qu’une personne ait une centaine d’amis et une famille nombreuse, si elle cherche quelqu’un qu’elle n’a pas — comme un partenaire intime, un parent, un enfant — elle risque de se sentir seule, peu importe les efforts de l’entourage.

Si votre sentiment de solitude s’accentue pendant cette période des fêtes, c’est tout à fait normal, parce que vous vous sentez en décalage avec le reste de la société. Alors que tout le monde semble dans l’esprit pour célébrer et s’amuser, vous vivez le manque de l’être cher disparu.

Je vous invite à écouter plus profondément ce que votre cœur vous demande, pour pouvoir accueillir votre manque, le bercer et lui permettre de se transformer avec le temps en douce mélancolie.

Voici quelques conseils pour vous aider à faire face aux sentiments de solitude et d’isolement. Il faut apprendre à prendre le temps de se détendre, de se calmer et de se recentrer. Cela peut vous sembler très simple comme consigne, mais quand on plonge dans sa souffrance, c’est la volonté qui pourra nous faciliter la tâche.

La pratique de la « bienveillance personnelle » comme outil de résilience

Créons ensemble une nouvelle tradition… Pourquoi ne pas créer des moments de « bienveillance personnelle »? Voici comment faire : demandez-vous de quoi vous avez besoin pour vous faire du bien, chaque jour, plusieurs fois par jour. C’est en vous posant cette question que vous allez assurément recevoir une réponse. Ne soyez pas surpris que vos besoins changent d’un jour à l’autre, même d’un moment à l’autre. Promettez-moi que vous allez vous accorder au moins un moment de « bienveillance personnelle » TOUS les jours, pendant la période des fêtes!

Le but de l’exercice est de déterminer une activité qui vous fait du bien… et de la pratiquer même quand vous n’en avez pas nécessairement envie. Si vous arrivez de plus en plus souvent à insérer ces bonnes habitudes dans votre quotidien, vous y trouverez apaisement!

Que vous en retiriez de petits ou de grands avantages, offrez-vous quelque chose de bien chaque jour, une petite attention! C’est pendant les moments sombres de la vie qu’il faut continuer à alimenter la flamme à l’intérieur, pour qu’elle ne s’éteigne pas. Voici donc des idées pour vous inspirer à développer votre pratique de « bienveillance personnelle ».

10 astuces pour vous aider à traverser la période des fêtes :

  • Acceptez les invitations sociales — ne restez pas seul.
  • Évitez les relations toxiques — cela vous ajoute un stress très accablant. Il est bien de s’entourer de personnes aimantes et positives.
  • Écrivez un courriel, envoyez un message Facebook, envoyez un message texte à un membre de votre famille, une lettre, ou appelez un ami pour établir des liens.
  • Respirez profondément. Un moyen rapide de se calmer est de respirer lentement en faisant travailler votre diaphragme.
  • Écoutez de la musique. Y a-t-il certaines chansons qui vous calment?
  • Prenez une tasse de thé ou de tisane. La camomille aide à apaiser les hormones du stress.
  • Prenez de l’air. Respirer de l’air frais peut aider à changer de perspective et à vous revigorer.
  • Étirez-vous. Relâchez vos muscles et libérez une partie de la tension qui s’est accumulée dans votre corps toute la journée.
  • Créez une pratique quotidienne de gratitude. Si vous sentez que vous commencez à glisser dans la négativité et la tristesse, cherchez autour de vous 1 ou 2 choses pour lesquelles vous pouvez être reconnaissant.
  • Riez. L’humour est important, car il crée un équilibre émotionnel qui allège les émotions souffrantes, offre un instant de répit et permet des moments de légèreté.

 Afin de garder espoir et de continuer à nourrir le sens de votre vie à travers votre épreuve, ces bonnes habitudes vous aideront à accueillir votre souffrance avec douceur, vous permettront de développer votre résilience et d’établir une relation saine avec votre perte.

Alors… qu’est-ce qui pourrait vous faire du bien?

Ne vous obligez pas à vivre un « joyeux » temps des fêtes, vivez VOTRE NOËL à votre façon!

Reconnaissez ce que vous pouvez et ne pouvez pas contrôler. Essayez de ne pas rester bloqué sur des aspects négatifs de cette période de l’année que vous ne pouvez pas changer. Au lieu de cela, travaillez avec ceux que vous contrôlez. Vous n’avez pas de contrôle sur le fait que la période des fêtes sera différente de ce que vous aimeriez, mais vous pouvez essayer de vous concentrer sur les choses qui vous font encore ressentir du bonheur et du confort.

En même temps, laissez les moments douloureux être douloureux. Ne retenez pas l’émotion, ne vous excusez pas quand vous versez des larmes. Vous avez envie de rire… Allez-y! Vous avez le droit de vous amuser aussi. Laissez venir les petits instants de joie, permettez-vous ces moments de légèreté. Il y aura assurément une gamme diversifiée d’émotions cette année.

Vous êtes l’expert de votre deuil. Personne d’autre ne peut savoir ce que vous vivez et ce dont vous avez besoin. Vivez un jour à la fois… Ne planifiez pas trop d’activités ou bien permettez-vous une porte de sortie, si jamais les émotions sont trop souffrantes. Pour chaque moment difficile, offrez-vous beaucoup d’amour et de douceur. Si vous sentez que vous n’allez vraiment pas bien, demandez l’aide d’un proche ou d’un professionnel. Ne vous obligez pas à vivre un « joyeux » temps des fêtes, vivez VOTRE NOËL à votre façon!

Cette année, offrez-vous le cadeau inestimable du temps, de l’accueil et de l’amour. Écoutez votre cœur… Toutes les réponses s’y trouvent.

Laissez votre commentaire